Voici l’une des collections de parfumerie les plus complètes au monde. Il s’agit de l’oeuvre d’une vie, celle de George Stam, collectionneur passionné. Anne Camilli, commissaire générale de l’exposition* “Flacons en Majesté – Esprit d’une collection” nous invite à la découverte de ces joyaux inédits.

 

 

La collection exposée retrace les grandes périodes du parfum, passant du tableau floral de l’Art nouveau vers la géométrie caractéristique de l’Art Déco, via les créations actuelles des cristalliers, commanditées par les couturiers-parfumeurs. L’exposition du musée du flacon de parfum regroupe également de rares coffrets, des cosmétiques et des vestiges de la réclame du XIXème et XXème siècle.

 

 

 

 

“Cette histoire d’amour entre George Stam et le flacon débute à Genève, il y a une trentaine d’année, lorsqu’il déniche chez un antiquaire Suisse un flacon Guerlain, en cristal de Baccarat raconte Anne Camilli. Depuis ce jour, George Stam collecte aux quatre coins du monde ces témoins de notre patrimoine français”.

 

Ce sont bientôt plusieurs centaines de pièces qui vont se présenter à nos yeux… en un étrange ballet. Un défilé plutôt, qui “raconterait l’histoire de quelques couturiers parfumeurs du XXe siècle choisis pour leur rôle clé et leur talent. Un défilé où seuls, les flacons ambassadeurs
du parfum seraient en lumière, portés par des silhouettes hiératiques. Un défilé où l’histoire de la mode serait évoquée sous la forme de croquis rappelant à chacun que le dessin est presque toujours le point de départ de la création.

 

 

Un défilé où quelques robes couleur soleil se feraient l’écho de la robe d’or des fragrances contenues dans ces magnifiques flacons, clin d’oeil à la fascination pour l’or « lumière, matière et couleur » si bien décrite par Michel Pastoureau et à l’intimité entre l’or et le parfum, présents sacrés liés depuis l’aube de la chrétienté…

 

 

 

Un défilé ponctué d’un parcours olfactif retraçant les familles auxquelles appartiennent les parfums choisis parce que l’odorat véhicule nos souvenirs” explique Anne.

 

 

 

 

 

 

La collection se concentre sur la période de prédilection de George Stam, qui débute en 1906 avec l’association de François Coty et de René Lalique, “en l’espèce la véritable naissance de la parfumerie commerciale moderne” et va jusqu’aux années 1960 et la fin des flacons bouchés à l’émeri, verre contre verre ou cristal contre cristal. La collection se compose également d’éditions limitées et de séries spéciales des parfumeurs prestigieux : Guerlain, Dior, Chanel, Lancôme, Armani, Cartier, Maisons Lalique et Baccarat entre autres.

 

De plus il s’agit d’une révélation non seulement par son contenu mais par le projet qui la porte. C’est en effet celle d’une collection pour la première fois montrée au public mais également celle d’un projet plus ambitieux pour les collectivités locales qui portent le projet. Objectif : offrir à cette exceptionnelle collection un écrin à sa mesure : un véritable musée qui jouera un rôle décisif dans le renforcement de la destination culturelle et touristique que représente la ville de Baccarat pour la région et son territoire. Le projet est d’ores et déjà engagé soutenu par Ville de Baccarat et la Communauté de Communes, la Région Grand Est et l’État qui soutiennent également l’initiative.
A suivre !

Zn attendant, écoutez l’interview d’Anne Camilli sur notre podcast “La Voix du Parfum” ici :

https://www.youtube.com/watch?v=DDM1FRdlkwc&t=29s

 

  • A cette heure, en raison du contexte sanitaire, il nous est impossible de vous communiquer une date d’ouverture de l’exposition.

 

  • Pôle Bijou, 13 rue du Port à Baccarat (54120)
  • Tél. 03 83 76 06 99 // info@polebijou.com

 

@Photos : CCTLB. Ludmilla Cerveny

Vous souhaitez en savoir plus ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

S’inscrire