Sa passion, son métier : transmettre les bienfaits des huiles essentielles et de la cosmétique naturelle. Françoise Rapp raconte son parcours et ce qui la fait vibrer. Rencontre parfumée et apaisante.

D’où vous est venue cette passion ?

Cette passion m’est venue indirectement de mon père. Lorsque j’étais enfant, nous allions souvent, nous promener dans la nature chercher des trésors…

Je suis née en Auvergne et nous allions ensemble les dimanches cueillir les champignons ou les fleurs de saison, simplement se promener en forêt, chercher des minéraux. Toutes ces odeurs de mousses, d’herbes sauvages, de feuilles et de nature indomptée m’ont imprégné et nourrie. C’était en quelque sorte avoir accès à des mondes et des aventures imaginaires. Je pense toujours avoir eu une extra sensibilité forte et cette connexion avec la nature l’a encore plus aiguisé. Jeune adulte, j’étais intriguée par les énergies, le pouvoir des plantes, l’Auvergne mystérieuse… et je me suis intéressée aux huiles essentielles et aux chakras grâce à la lecture d’un livre sur le sujet.

Etudiante, vous avez vu le lien avec la peau…

J’avais préparé un BTS d’esthétique et étudié chez Carita à Paris. Toucher la peau et l’analyser m’a beaucoup sensibilisé Je sentais déjà qu’il y avait un lien entre la peau, les émotions et la vie intérieure que l’on pouvait aisément lire par celle-ci et les énergies. Nous étions en 1992 et ma naturopathe de l’époque m’a conseillé des lectures et le cheminement s’est fait naturellement. C’était pour moi une évidence de relier les essences des plantes, leurs pouvoirs subtils par leur parfum et la voie cutanée, et la peau qui est un organe vivant reflétant notre monde intérieur.

Puis vous avez traversé l’Atlantique, à la découverte d’un autre monde sensoriel …

Ensuite, je suis partie en Californie pour aller plus loin dans cette étude. C’est là-bas que j’ai fait des rencontres extraordinaires avec de grands thérapeutes comme Deepak Chorprah, Kurt Schnaubelt entres autres…. J’ai pu suivre les enseignements holistiques divers sur le corps, les huiles essentielles et les énergies. Pour utiliser les huiles essentielles pour un bien-être énergétique et émotionnel, je suis allée plus loin dans les enseignements holistiques liés au corps : les massages, l’ayurvéda, la médecine chinoise. Je pratiquais déjà en 1994 l’aromacologie sans lui donner de nom. J’ai également eu la chance immense de travailler dans des spas holistiques de luxe à San Diego. Le Golden Door, La Costa Resort sont des lieux prestigieux où les soins sur les chakras sont monnaie courante depuis presque 30 ans. De ces expériences de terrain, j’ai travaillé avec des produits d’une grande exigence en naturalité et formulation.

Vous avez une « approche holistique et thérapeutique des huiles essentielles » : que voulez-vous dire ?

Les huiles essentielles ont des pouvoirs bien sûr sur la santé du corps et nous les employons pour beaucoup de la sorte mais elles ont également des propriétés subtiles sur les énergies, les émotions. Elles sont des synergies de molécules complexes dont le parfum naturel agit directement sur la psyché, nos mémoires mais aussi sur les énergies vitales via le système nerveux, les méridiens et les chakras. Elles agissent sur notre anatomie physique et aussi énergétique.

Est-ce alors que vous constatez l’une des grandes différences entre une huile essentielle et un parfum synthétique ?

Oui, la différence entre une huile essentielle et un parfum synthétique par exemple est que l’essence possède une fréquence gazeuse éthérique qui va se transformer en fréquence neuro-électrique au niveau des récepteurs et du bulbe olfactif et aussi des terminaisons nerveuses de la peau. C’est par les systèmes nerveux et endocriniens que le corps dans sa globalité répond positivement d’un point de vue thérapeutique. Nous sommes en France aux prémices de la thérapie quantique mais cette approche du subtil existe depuis de nombreuses années plus de 25 ans aux Etats-Unis.

L’aromacologie, aromathérapie, naturothérapie sont au cœur de votre quotidien. Pouvez-vous nous dire comment ? 

Les huiles essentielles employées en aromathérapie vont agir sur les systèmes organiques : immunité, circulation, endocrinien, nerveux… quant à l’aromacologie, les huiles essentielles sont employées à des fins de bien-être par la voie olfactive et cutanée.

La naturopathie est une approche hygiéniste et médicinale basée sur la notion des tempéraments d’Hippocrate lesquels sont liés aux quatre éléments (eau, terre, feu, air). Cela en plus d’autres points d’analyse permet de dresser le portrait détaillé d’une personne et de lui apporter ainsi des solutions parfaitement adaptées à ses besoins et non générique. 

La naturopathie est un ensemble de disciplines visant à équilibrer et préserver l’homéostasie ou l’équilibre du corps par l’alimentation, les plantes médicinales, les huiles essentielles, la méditation… Mon travail est de relier les plantes médicinales et les huiles essentielles avec ces aspects énergétiques (chronobiologie chinoise, éléments, …) en plus que thérapeutiques. Cela affine le conseil et permet de comprendre pourquoi certaines plantes correspondent ou non à la personne et pourquoi certaines amènent des résultats alors que d’autres non ou moins bien. 

Comment expliquez vous le besoin grandissant de se tourner de plus en plus vers les plantes et leurs bienfaits ?

Nous nous sommes coupés de nous-mêmes depuis Descartes et ensuite notre société basée sur l’industrialisation, le consumering croyant que l’eldorado de chacun.e se plaçait dans l’avoir et non plus dans l’être. Nous comprenons le fonctionnement du corps par morceau et plus dans une vision globale et faisant partie d’un tout. Nous revenons actuellement à nos sources et à ce qui a presque toujours existé, notre nature profonde. Nous reprenons conscience du lien que nous avons abandonné pour des chimères. Nous revenons à l’essentiel. La nature est source d’enseignement et nous avons plus que besoin de retrouver ce lien avec le monde végétal. Le naturel ou le végétal est synonyme de bienfait thérapeutique, hédoniste, sanitaire (sans molécules issues de l’industrie chimique). Se prépare une infusion de plantes ou respirer une huile essentielle procure une profonde sensation de bien-être quasi-immédiate car nous savons ce que nous prenons ; nous avons confiance dans cette nature généreuse et bienfaitrice. Même s’il faut se rappeler tout de même que les poisons sont bien issus du monde végétal et que des règles sont à respecter!

Quelle est la mission de l’Institut Français d’Aromathérapie ?

La mission de l’Institut Français d’Aromathérapie est d’enseigner aux femmes comment se ressourcer, renouer avec un équilibre intérieur profond et durable grâce aux plantes médicinales et aux huiles essentielles.

Les masterclasses et des programmes proposés permettent d’acquérir des techniques holistiques à base partir du pouvoir subtil des plantes pour faire face aux stress du quotidien, équilibrer ses énergies et ses émotions, accéder à sa liberté émotionnelle et sa puissance personnelle, utiliser les huiles essentielles.

Pourquoi se tourner vers les huiles essentielles plus que jamais en cette période de confinement hivernal ?

Les huiles essentielles vont aider à agir sur différents plans :

Thérapeutique et santé : assainir les miasmes et les virus, relancer les fonctions naturelles du corps comme l’immunité, équilibre les cycles du sommeil…

Aromacologique : apaiser le stress, équilibrer les émotions

Énergétique : entretenir ou relancer la circulation de l’énergie vitale laquelle permet de préserver l’équilibre du corps dans toutes ses fonctions.

Quelles essences recommandez-vous pour retrouver

  1. La sérénité ? L’encens est l’incontournable pour retrouver sérénité et paix intérieure
  2. La bonne humeur ? L’orange douce avec son parfum fruité gourmand
  3. L’optimisme ? Le pamplemousse booste l’enthousiasme

L’odorat est un sens dont on parle de plus en plus : quel est selon vous, son pouvoir sur nos émotions, notre état et notre âme ?

Son pouvoir est immense car l’odorat agit aussi sur un bien-être ou une émotion immédiate que sur des schémas plus profonds, enfouis. L’odorat est un sens reptilien qui se forme déjà pendant la gestion. Il ramène à la conscience des mémoires que nous

avons enregistrées tout au long de notre vie. C’est un sens qui nous « attrape », nous « surprend », nous emmène hors de l’espace temps. Croiser une personne avec un parfum que l’on connaît et on revient de suite à des souvenirs que l’on croyait enfouis à jamais. Sentir le parfum d’une personne aimée après sa disparition, c’est préserver un lien invisible avec elle. Dans les traditions anciennes et encore de nos jours, les fumigations de résines et de plantes aident à se relier au divin en nous et au-delà. L’odorat est alors ce lien invisible et indestructible aux multiples dimensions.

On peut apprendre à goûter, à écouter : comment apprendre à sentir, à respirer ?

C’est lorsque j’ai suivi les enseignements de Deepak Choprah que j’ai appris les exercices de pranayama. Cette discipline est la 8ème discipline du yoga. La respiration consciente faisant partie intégrante de l’ayurvéda. Il y a DES respirations lesquelles vont avoir différents effets sur le corps et l’esprit. Par exemple, la respiration solaire pour augmenter notre énergie et favoriser l’optimisme entres autres, la respiration lunaire pour au contraire apaiser le mental et préparer au sommeil.

Lorsque vous combinez des exercices respiratoires thérapeutiques issus de la médecine ayurvédique (le pranayama) avec une huile essentielle, vous décuplez bien sûr le pouvoir de celle-ci sachant que nous vivons en apnée dans notre vie quotidienne et que notre corps n’intègre donc pas complètement ce dont il a naturellement besoin.

Que voulez-vous dire par « nous vivons en apnée « ?

Notre capacité respiratoire est limitée par rapport à ce que nous pouvons et devrions faire. Notre respiration est haute, c’est-à-dire thoracique et pas complète ce qui amène un manque d’oxygénation de nos cellules. Ré-apprendre à bien respirer est bien sûr vital pour la santé du corps et aussi le bien-être intérieur. Conjugué à une huile essentielle particulièrement choisie, un exercice respiratoire apporte en quelques minutes un profond bien-être,  équilibre les émotions ou relance la vitalité, permet une bonne concentration entres autres de nombreux bienfaits.

Quel message proposez-vous pour stimuler notre épanouissement intérieur fragilisé ?

Se mettre en pause et en mode silence de Pleine Conscience au moins 10 minutes plusieurs fois par jour. Porter son attention sur le corps, le souffle. Diffuser une ou des huiles essentielles apaisantes pour compléter ceci et créer une ambiance sereine au bureau comme à la maison.

https://www.institut-francais-aromatherapie.com