Elle n’existait pas, Stépanie Vignes l’a imaginée. Elle a eu l’idée de créer une agence pour parfumeurs, GRACE. Dans quel but ? Rencontre.

D’où vous est venue l’idée de créer GRACE ?

Au cours de mes expériences professionnelles (à la tête d’une agence de communication et d’évènementiel durant 16 ans, puis des missions d’accompagnement en stratégie de communication au cœur d’une maison de composition), l’idée de GRACE est née.

J’ai rencontré des nez qui nourrissaient des envies d’indépendance.

Par ailleurs, j’ai croisé de jeunes marques de « niche », ou des marques de mode qui souhaitaient développer une signature olfactive et qui ne savaient pas vraiment à qui s’adresser ou comment faire.

Pourquoi, lorsqu’on veut faire du parfum, il est si difficile d’identifier le parfumeur le plus à même de composer la bonne fragrance ?

Ce n’est pas un exercice naturel pour tout le monde que d’accéder à la création d’un parfum par la porte de la production, via une maison de composition. Il est difficile de repérer le bon parfumeur pour le bon projet.

C’est pourquoi vous avez créé GRACE : apporter de la visibilité aux parfumeurs ?

En effet. Je n’ai jamais compris pourquoi les nez qui, pour moi sont des artistes, ne sont pas identifiés, ni identifiables par leur signature olfactive, bien sûr, mais aussi leur univers, leur sensibilité et les projets signés/réalisés. C’est ce que GRACE souhaite pouvoir proposer à ses clients. 

Vous leur proposez un accompagnement ?

C’est un partenariat sur mesure, un service à la carte, une mise en valeur, une mise en relation, des compétences au bénéfice du client.

Ce modèle peut s’inspirer  des agences de photographes, réalisateurs, comédiens, agences avec lesquelles j’ai toujours travaillé.

Que vous apporte la collaboration avec ces parfumeur(e)s ?

Le métier d’agent d’artistes est extrêmement complet et passionnant. La relation avec les artistes que je représente est riche, humainement mais aussi sur le plan créatif et artistique. Nous échangeons beaucoup. J’essaye de mieux appréhender leur univers, ce qui les anime.

Qu’appréciez-vous chez ces artistes ?

J’aime leur singularité, leur sincérité souvent propre aux artistes. Ils sont très inspirants aussi. Et puis, nous formons de véritables “duos” ou “team”. Cela nous permet de devenir de plus en plus performants au fil du temps. Parce que nous apprenons à mieux nous connaître, ils me font de plus en plus confiance, chacun de nous dispose et travaille sur son territoire d’expression C’est vraiment très intéressant de voir ces liens se tisser et avancer ensemble.

Comment-voyez vous la parfumerie de demain?

Je suis très optimiste. Je crois au renouveau de la belle parfumerie d’antan avec des parfums de parti-pris, des parfums incarnés, des chefs-d’oeuvres comme ceux qui ont marqués la décennie 85-90.

Dans une ère où nous parlons beaucoup de l’incarnation d’une marque par un artiste, il me semble envisageable que les parfumeurs incarnent les marques pour lesquelles ils travaillent. De ces relations où le dialogue créatif est primordial devraient « sortir » des jus incroyables.

Et puis, il faudra bien sûr compter avec notre planète … Là aussi, on va demander plus de transparence, on devra prendre plus soin d’elle.

Cela devrait également bousculer les lignes !

Les parfumeurs de GRACE : Antoine Lie, et Joëlle Lerioux Patris, Eléonore de Staël … à retrouver aussi ici https://www.youtube.com/channel/UCaJK1pr350KrOJep-PeRZ7w?view_as=subscriber

https://www.agencegrace.com/agence