Et si le métier de “nez” était menacé ? L’intelligence artificielle s’invite dans la parfumerie et demain, votre parfum pourrait bien être créé par un robot… Et si la standardisation menace, pour Jean-Pierre Montanay, cette révolution permettrait surtout de créer des parfums personnalisés pour chacun.

” Un robot a t-il du pif ? Eh bien oui, et ce n’est pas l’industrie du parfum qui dira le contraire. IBM développe pour l’un des grands noms de la composition de parfums un logiciel, surdoué, capable de passer en revue des millions de formules chimiques, des milliers de matières premières entrant dans la composition d’une fragrance, et aussi des données précieuses : les préférences olfactives de milliers de consommateurs. Tout ça est passé dans un “shaker” informatique surpuissant capable de créer des accords uniques, sentis nulle part ailleurs et donc de proposer des pistes olfactives inexplorées. Résultat : deux “jus”, comme on dit dans le métier, ont été commercialisés au Brésil, destinés aux millenials, filles et garçons…

Dans le monde secret du parfum, une révolution est bel et bien en marche. Grâce à l’intelligence artificielle, ce sera surtout du temps gagné dans la création !

(…) En quatre mois seulement, le robot a pondu 200 formulations à partir des données mises à sa disposition. Pour les parfumeurs, il est plutôt considéré comme un super assistant, un outil génial au service du pro, le “nez”.

Ecoutez la suite sur Europe 1 – le 06 février 2020

https://www.europe1.fr/technologies/le-parfum-de-demain-sera-t-il-cree-par-une-intelligence-artificielle-3947893