Petit lexique des amateurs épris d’odeurs et de parfums“. (Actes Sud)

Etes-vous comme moi “épris.e” de fragrances, senteurs et autres douceurs olfactives ?

J’adore ce mot – épris.e – un peu poétique, un peu suranné… Et être pris.e par le tourbillon d’émotions que peuvent procurer les odeurs. L’émoi qui jaillit d’une fragrance surgie d’hier avec ses souvenirs.
Un saisissement olfactif à fleur de nez qui réveille tous les sens émoustillés.

Les mots et les idées se succèdent au rythme de l’alphabet sous la plume de deux passionnés d’écriture et de parfum, Jean-Claude Ellena et Lionel Paillès.

Un voyage en duo dans le vaste monde de la parfumerie, non sans un rappel de l’essentiel : le parfum est bel et bien une oeuvre de l’esprit, une oeuvre d’art. Comme l’écrivait déjà si bien Edmond Roudntiska.

« Qu’importe le flacon »…

Le liquide contenu dans un flacon de parfum ne raconte qu’une partie de l’aventure créative.

Influencé par les mouvements artistiques, les innovations matérielle et le désir de séduire les consommateurs a évolué au-delà de ce qui est visible à l’œil nu

Voici un extrait du chapitre consacré aux flacons dans ce recueil collectif international en quatre parties “Parfum – de l’Essence au flacon” :

Partie 1 : Odeur et odorat – Partie 2 : Ingrédients et procédés – Partie 3 : Epoques et lieux – Partie 4 : Personnages et produits.