Il y a des vies qui sont comme des bouquets, colorés, parfumés, composés de fleurs aussi variées qu’élégantes, disposées avec délicatesse non sans une pointe de hasard. Celle de Sylvaine Delacourte ressemble à un de ces bouquets que la vie lui a offerts. En créant ses collections, elle rend hommage aux matières premières qui la passionnent et l’inspirent.

De la direction olfactive de la Maison Guerlain à ses collections exclusives, elle a renforcé une haute exigence de qualité, signature de grands parfums.

Aujourd’hui, Sylvaine est heureuse de développer sa propre marque désormais distribuée dans plus de cinquante points de vente. Avec sa dernière collection Fleur d’Oranger.

La Fleur d’oranger est une fleur multi-Facettes. Grâce à ses bienfaits reconnus en aromathérapie, la fleur d’oranger détend, rassure et éveille des pensées positives. Mon challenge était de l’habiller à chaque fois différemment et de lui donner plusieurs visages : pétillante, lumineuse, délicieuse, romantique, sensuelle encore charismatique. Mon vœu était de la moderniser et de lui apporter de la complexité, de l’élégance, et l’inattendu que l’on attend d’un parfum.

Oranzo : une fleur d’oranger givrée, la fleur mêlée à une cascade d’eau fraîche.

Olyssia : une fleur d’oranger aux pétales veloutés, sublimés par une touche de jasmin.

 Osiris : une fleur d’oranger exquise et enveloppante. Grâce à une note miéllée, relevée d’éclats de sésame.

Oscarine:  une fleur d’oranger vive et festive, rencontre audacieuse entre baies rouges et aiguilles de pin et basilic.

Ozkan : une fleur d’oranger aux notes de cuir, elle est à fois lumineuse, présente et douce comme une caresse 

La précédente collection était la Vanille. la créatrice nous invite à nous laisser subjuguer par cette matière première, qu’elle qualifie de “magicienne du désir, d’ensorceleuse : elle provoque un vertige sensuel, elle est hypnotique, généreuse, elle invite au péché, elle a le goût et l’odeur du bonheur. C‘est l’odalisque du parfum”.

Valkyrie : “un big bang de notes lumineuses dans un coeur tendre de vanille”. 

Vahina : ” un nectar de fleurs fruitées et vanillées éclairé par une mandarine rayonnante”. 

Vanori : “un parfum transpercé de soleil où les fleurs exotiques et extraordinaires vous embrassent et se fondent avec la sensualité de la vanille”. 

Vangelis : “un parfum au caractère affirmé alliant la force des épices et des bois à la tendresse de la vanille. VIRGILE : “des notes aromatiques et inédites signent un duo audacieux avec la vanille”.

Elle raconte : “pour ma seconde collection, j’ai choisi la vanille car j’aime à la fois la goûter, (elle me ramène en enfance) la sentir, la palper quand elle est fraîche et charnue, Elle possède un parfum inoubliable que j’aime explorer dans les parfums. Dans ma collection, j’ai voulu la réinventer, la transfigurer, faire en sorte qu’elle ne soit pas traitée comme une confiserie, lui rendre ses titres de noblesse”

Les cinq parfums de la première collection Musc nous invitaient déjà à une exploration, nous entraînant aussi à la découverte de 5 portraits très différents. Dovana, Smeraldo, Lilylang, Helicriss et Florentina sont cinq personnalités affirmées et séduisantes.« Tendres, confortables et sexy », les muscs blancs la passionnent bien que difficiles à « dompter ». « Tenaces, ils ont du mal à diffuser » raconte-t-elle. Sylvaine relève le défi. Et les habille à chaque fois différemment : Iris de Toscane, Rose de Bulgarie, Fève Tonka du Venezuela, Epices du Kerala sont autant de matières nobles qui composent ces parfums à la longue tenue et au très beau sillage.

Boisée, fruitée, propre, végétale, veloutée… Sylvaine fait découvrir toutes les facettes que peut prendre une matière d’exception très difficile à maîtriser comme les muscs et aujourd’hui les vanilles… Inspirée par ses vacances et ses voyages, Sylvaine aime à imaginer la vie sereinement et délicatement, … à l’image de ses créations.

Son parcours est une palette chatoyante, aux reflets ombrés ou lumineux ; elle a plaisir à en partager les souvenirs avec douceur et émotion, celle de sa Passion pour les Parfums. Sa carrière a commencé comme formatrice soins et maquillage, encouragée par sa mère, institutrice et excellente cuisinière qui l’a très « tôt éveillée aux sens ». Son premier employeur a été la maison Guerlain : depuis, les liens se sont resserrés. Elle est actuellement consultante pour la belle marque, développe le service du parfum sur mesure et anime des ateliers à thèmes qu’elle a créés.

Et surtout elle s’épanouit en créant ses propres parfums sous sa marque personnelle…

Pour en arriver là, le chemin est ponctué de rencontres et de persévérance…

« J’ai commencé par suivre des cours « sur mesure », donnés par des professeurs de l’ISIPCA et quelques formations spécialisées chez les plus grandes sociétés de matières premières. J’ai constaté un besoin en formation au sein des équipes marketing et de vente » se souvient Sylvaine. Elle monte donc le cursus en interne. « L’objectif était et est toujours de professionnaliser les équipes et de leur faire comprendre Guerlain et l’art du parfum ». Durant cette période, Sylvaine découvre « à quel point elle aime partager, transmettre, faire progresser ».

Ces responsabilités lui permettent très vite d’entrer en contact avec les laboratoires Guerlain. C’est à cette époque qu’elle commence à travailler en direct sur la création, même si ce n’est pas encore son métier. Elle devient évaluatrice avec Jean-Paul Guerlain, lorsqu’il crée les parfums Héritage et Petit Guerlain.

Sylvaine se souvient de sa rencontre avec le parfum qui remonte à loin : « la première fois, ça m’a bouleversée ; j’ai été chamboulée. J’ai alors acheté tous les livres sur la parfumerie, je voulais connaitre tous les parfums ! Peu à peu, j’ai découvert que je sentais bien : ». Elle fait ses premières armes de créatrice « grâce au mimosa, une note peu explorée à l’époque, car  Guerlain souhaitait lancer un parfum floral. Je débute en tant qu’intermédiaire entre la création et le marketing, en participant activement à la construction de Champs Elysées. »Pendant tout ce temps, « j’ai développé mon sens de l’écoute, l’exigence et mon intuition ».

Les années ont passé. Depuis l’époque où Sylvaine dirigeait l’ensemble de la création de l’Instant. puis Insolence, et travaillait sur le développement de la gamme l’Art et la Matière des parfumeurs de talent, la créatrice s’est fait un nom, le sien.