Vous aussi vous rêvez de votre portrait en mots comme d’autres ont leur portrait d’Harcourt ? Rencontrons-nous.

Tel un cri de ralliement, ces mots, prononcés avec conviction et enthousiasme sont ceux de Delphine Remy-Boutang, serial-entreprener, co-fondatrice de la Journée de la Femme Digitale, fondatrice du #JFD Connect et fondatrice de the bureau, agence digitale. Cette data woman expérimentée nous dévoile les raisons de cet « appel » et en profite pour se livrer.

Les entreprises ont été créées portrait_delphineremy-boutang-2par les hommes; pour les hommes. Une femme a deux choix dans cette entreprise : soit elle s’adapte, soit elle renonce (1).« Et si on avait une troisième option ? propose Delphine. Si on ré-inventait cette entreprise pour qu’elle nous ressemble, avec des valeurs féminines où l’on pourrait évoluer aussi bien que les hommes et à leur côté. Une entreprise où prôneraient persévérance, esprit intra-preunarial, travail d’équipe et loyauté (valeur à laquelle je tiens le plus) ».

Convaincue, engagée, déterminée et optimiste, cette « féministe pour l’égalité » plongée depuis longtemps dans l’univers de la technologie, met très tôt sa passion au service de l’innovation. Son credo ? Les médias sociaux, dont elle a compris très vite le rôle essentiel dans la stratégie d’entreprise. “J’ai commencé à travailler chez IBM à Londres en 1999-2000, D’abord au marketing, puis à la communication avant d’être nommée directrice Social Media pour IBM dans le monde, seule européenne sélectionnée parmi 700 personnes qui avaient postulé. Notre ambition a été de faire des 475 000 IBMers des ambassadeurs de la marque. C’était assez-avant-gardiste : IBM a été la première entreprise B2B (« business to business », ndlr) à prendre le virage social business ».

Chargée de l’élaboration et de la direction des campagnes marketing d’IBM sur les médias sociaux, Delphine Remy-Boutang comprend rapidement qu’il se joue là quelque chose d’important. “De 2006 à 2011 face aux demandes de conseils et de best practices je réalisé qu’il y a une vraie opportunité business pour conseiller en entreprise.” Quand IBM lui propose de partir à New York fin 2011, elle décide de sauter le pas de l’entrepreneuriat. Avec la création de the bureau en passant par le lancement de la Journée de la Femme Digitale, Delphine poursuit son chemin, forte de ses convictions : « Je souhaite que le digital et les nouvelles technologies deviennent synonymes de féminité” aime-t-elle à répéter. Pour cela, elle aime mette la « créativité » au cœur de sa vie. Comment ? « Je me reconnecte à moi-même régulièrement pour puiser mes nouvelles idées lors de mes cinq séances hebdomadaires matinales de Yoga Bikram ». La dernière en date est la fondation du #JFD Connect, un club exclusif de 200 femmes du digital pour continuer d’échanger tout au long de l’année et pas seulement une fois par an autour du 8 mars. (2).

Delphine allie d’ailleurs la créativité à l’ambition – « mot féminin qu’il faut se réapproprier et auquel associer à une idée, une conduite de vie » rappelle-t-elle. On peut être ambitieuse et être une bonne maman, (mon fil Max est né en 2001) une bonne collaboratrice, une bonne leader, une bonne manager”. Afin de concilier ces différents talents, Delphine puise son énergie dans ses convictions, ses racines, ses rencontres, ses expériences. Le récent TEDx (2015) dans lequel elle relate ses “retrouvailles” avec son père disparu quand elle était petite lui a “apporté une leçon d’humilité” confie-t-elle. Et l’encourage à toujours miser davantage sur “le savoir-être plus que sur le savoir-faire des personnes qui l’entourent où qu’elle croise”. Au centre de sa philosophie, l’humain et la bienveillance règnent, à l’instar de personnalités qu’elle admire comme Véronique Morali (3) ou Delphine Ernote-Cunci (Présidente Directrice Générale de France Télévision qui lui a remis la médaille de Chevalier de la légion d’honneur le 27 septembre dernier) et dont elle salue “le courage et la liberté”. Et conclue en citant St Exupery : “Dans la vie il n’y a pas de solutions: il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent”.

  • Citation de Nathalie Andrieux, directrice générale adjointe chargée du numérique au sein du groupe La Poste.
  • La 5ème édition de Journée de la Femme Digitale a lieu le 9 mars 2017 à la Cité de la Mode et du Design
  • Présidente de Fimalac Développement, du directoire de Webedia et ancienne présidente du Women’s Forum