From www.sciencesetavenir.fr

“Une des parfumeries les mieux conservées du monde romain a été retrouvée sur le site archéologique de Pompéi, mettant en lumière la chaîne de production des parfums et onguents.

Située à l’angle de la via degli Augustali et de Vicolo Storto, l’antique unguentaria possédait depuis sa création au 2e siècle avant notre ère, de beaux pots à onguent en fine céramique et autant d’innombrables fioles fusiformes en verre coloré. Si certaines avaient échappé au tremblement de terre de 62, sous le règne de Néron, elles ne survécurent pas au drame de l’an 79, sous Vespasien…

Tous ces flacons bleutés d’origine orientale, ces amphores de toute taille, lampes, bols, et quantité d’autres objets en verre disparurent en même temps que la totalité de la ville et de ses habitants, engloutis sous les tonnes de lapilli et les cendres brûlantes vomis par le volcan voisin.

Des archéologues espagnols de l’Université de Grenade (UGR), de l’Institut valencien de conservation et de restauration de la Generalitat Valenciana et du Service d’archéologie du Conseil municipal de Valence (SIAM), viennent de retracer l’historique de cet parfumerie parmi les mieux conservées de toute l’antiquité romaine dans un article publié dans la revue Archeopress Archeology après des travaux débutés dès 2004.

La suite sur le lien ici

https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/la-decouverte-d-un-atelier-de-parfum-a-pompei-revele-d-antiques-secrets-de-fabrication_144683