Intergénérationnel : faisons de nos différences

des opportunités

        Table ronde de Pf Au féminin, réseau de femmes cadres de BNPP PF

« Oui, nous avons des questions spécifiques à chaque génération ! Mais le plus grand enjeu est de faire vivre ensemble les différentes générations de manière harmonieuse et efficace. C’est un projet lourd et complexe, car il implique tout le monde la Génération Y, les Baby-Boomers mais aussi la Génération X qui est la grande oubliée dans ces débats. Plutôt que de séparer, il va falloir connecter, pas seulement par le web, mais aussi par la volonté de s’enrichir de l’autre. C’est un sujet sur lequel je travaille depuis plusieurs années et pour lequel j’accompagne mes clients ».

Jean-Michel Monnot, 56 ans, sait de quoi il parle … avec conviction et enthousiasme.

Il a créé son cabinet All Inclusive! (www.beallinclusive.com) qui se donne pour mission d’être un accélérateur de performance par l’inclusion. Il accompagne ses clients dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie diversité et est un conférencier reconnu.

Il est également membre du Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les hommes, et fondateur et vice-président de l’association « Divercité!» dans l’Eure. Il est aussi Expert Associé au centre d’innovation ouverte Edhec Open Leadership et est l’un des co-auteurs du livre «Mixité, quand les hommes s’engagent ».

C’est dire s’il maîtrise le sujet non seulement de la mixité mais aussi de l’inter génération. Et pour cause : entre 2007 et 2016, il a été Vice-Président Group Diversity & Inclusion de Sodexo, responsable de la mise en œuvre de la stratégie diversité et inclusion du groupe dans les pays dans lesquels le groupe est présent.

En France, « j’ai développé des outils, animé un réseau de responsables diversité́, favorisé l’échange de bonnes pratiques, proposé des objectifs et mis en œuvre un tableau de bord » rappelle Jean-Michel. C’est ainsi qu’en quelques années, Sodexo est devenu une référence en matière de diversité et d’inclusion*.

Aujourd’hui, fort et fier de cette expérience, il poursuit en conseillant ses clients, constatant cependant que « l’inter génération est un thème abordé en France avec une approche légaliste très souvent. Notre culture apporte des nuances basées su l’Egalité et la Fraternité et implique donc un recours à la loi. Mais ça bouge ! ». Comment ? « Le regard que les seniors posent sur la génération Y évolue peu à peu. Ils découvrent qu’ils peuvent beaucoup apprendre d’elle. L’âge de la retraite recule : le nombre de jeunes a augmenté : face à cela, il n’y a pas le choix : il faut s’adapter ». Le consultant remarque « qu’en face, parmi les jeunes Y,  le rapport à l’autorité est plus égalitariste, bienveillant mais sans illusion ».

Exemple en entreprise : «la notion de «feed-back » remet en cause certains modèles même si les règles sur lesquelles les entreprises sont bâties sont peu adaptées. Mais cela évolue ».

Optimiste et « à l’affut de frémissements et initiatives qui vont dans le bon sens, je souhaite que les idées remontent au stade de la stratégie et ne restent pas à un niveau opportuniste. Je rêverais « pouvoir former tout le monde », s’appuyant sur sa devise « on commence à vieillir quand on n’arrête d’apprendre ». En attendant il n’hésite pas à prendre la parole sur tous le sujets qui lui tiennent à cœur : il vient de coproduire un spectacle sur le sexisme **.

Et se forme à son tour… à piloter de drones, passion partagée avec son fils de 19 ans, un Y qui le «fascine » !.

  • Le groupe a été́ récompensé́ par de nombreux prix (Award Catalyst,  Grand Prix des Trophées de la diversité́, trophée du déploiement international, Disability Matters Awards, Grand prix de la diversité de l’Autre Cercle).
  • ** https://www.coupsdetorchons.fr